Notre prochain projet sera en Bolivie, dans la communauté Huayna Pasto!

Le bureau de l’association a validé la proposition de l’ONG bolivienne SIAB (Servicio Integral Agropecuario Boliviano) de travailler ensemble sur un projet d’auto-construction de serres dans une communauté vivant à plus de 4 000 mètres d’altitude, dans la région d’Oruro en Bolivie.

 bolivia-1

LE CONTEXTE ET LE PROJET DE SERRES 

Le projet consiste à aider la communauté Huayna Pasto Grande et les femmes de l’association 27 de Mayo à s’adapter aux changements climatiques en développant une activité de culture de légumes, sous serres.

Le niveau de la pauvreté dans les communautés rurales dans le département d’Oruro est la cause fondamentale qui oblige la plupart des jeunes à migrer de la campagne vers les villes, à la recherche de meilleures conditions de vie.  La population qui prédomine dans les villages, à savoir principalement les femmes et les personnes âgées, souffre du manque de nourriture et d’autres services de base.

Le changement climatique affecte la vie de nombreuses personnes, en particulier les femmes qui vivent dans les populations pauvres des pays en développement, comme la Bolivie. Il affecte également la sécurité alimentaire, qui est déjà menacée par la malnutrition ainsi que d’autres problèmes de santé comme socio-économiques.

De plus,  le changement climatique provoque des inondations et des sécheresses causant des pertes de récoltes et les plus vulnérables se retrouvent en insécurité alimentaire. On estime que, après 2050, 20% de personnes en plus souffriront de la faim, dont 1,4 millions d’enfants en Amérique latine.

De même, ces dernières années dans l’altiplano bolivien, il y a eu des changements notables et importants dans les conditions météorologiques, avec différentes périodes de précipitations, la sécheresse généralisée et la perte de masse des glaciers. Ces changements dans le comportement climatique sont liés au réchauffement climatique et sont causées par l’augmentation des gaz à effet de serre, ce qui entraîne une augmentation uniforme de la température sur la planète.

bolivia-2

L’ONG bolivienne SIAB a détecté ces problèmes de sous-nutrition dans la communauté rurale de Huayna Pasto Grande où les taux sont alarmants. Le développement des enfants est étroitement liée à la nourriture qu’ils reçoivent tout au long de la phase de croissance, comme la santé maternelle.

En Bolivie, 27% des enfants du pays, soit un enfant sur cinq,  souffrent de sous-nutrition.

Nous notons également que les facteurs climatiques qui prévalent dans l’altiplano bolivien tels que la sécheresse, le gel, le vent et la grêle accélère la dégradation des sol, poussant les familles à s’orienter vers une culture limitée quasiment à trois produits : le quinoa, la pomme de terre et les haricots. Par conséquent, l’adaptation au changement climatique est devenu un enjeu important pour l’organisation SIAB.

Ce projet vise à améliorer le régime alimentaire des bénéficiaires et de diversifier les produits pour faire face aux changements climatiques. La construction de serres solaires permettra une consommation à hauteur de 70%, et une vente à hauteur de 30%.

bolivia-3

POURQUOI DES SERRES ?

La construction de serres a trois avantages dans la région :

Importance économique: La production de légumes, de fleurs et de fruits dans les serres et sous un système adéquat d’exploitation fournit d’excellents rendements, qui peuvent être commercialisés sur les marchés ou les foires locales à des prix compétitifs.

• Importance sociale: Les agriculteurs engagés dans la production de légumes en serre consomment une gamme de légumes frais, exempts de contamination et fournissent en outre les protéines et vitamines nécessaires quotidiennement au corps humain.

• Importance technique: Alors que les serres solaires sont construites dans le but de produire des légumes, des fleurs et des fruits destinés à la consommation ou à la commercialisation au cours de la croissance végétative peut être gérée et en combinant quatre facteurs de production tels que:

  1. Vous pouvez obtenir des températures différentes selon les saisons.
  2. Vous pouvez faire une gestion efficace du sol, ce qui rend les mélanges de matières (fumier, tourbe, etc.), jusqu’à obtenir une texture, la structure et le pH. aqéquat.
  3. Vous pouvez utiliser efficacement des ressources en eau, l’application de systèmes d’irrigation en fonction de la surface à cultiver.
  4. Les facteurs ci-dessus facilitent une bonne germination et le développement végétatif approprié et l’obtention d’excellents rendements se produisent.

bolivia-7

LES INFORMATIONS CONCERNANT LA ZONE

Le Climat Les études menées par Thorhwaite mette en évidence un type de climat froid, dont les températures vont de 4 à 16 degrés, avec une pluviométrie moyenne de 380 M.M.

Le sol  La région a une texture loam argileuse, la fermeté légère où la profondeur atteint plus de 12 mètres.

La topographie La zone où sera réalisé le projet est caractérisée par une topographie presque plate avec une pente moyenne de 1 à 3%.

L’accès à l’eau Les habitants ont accès à l’eau potable, installée par la « CORDEOR » en 1999.

L’électricité La zone du projet dispose d’un éclairage public et qui alimente les maisons, celui-ci étant fourni tout au long de la journée et est géré par l’entreprise rurale « ELFEOSA ».

L’accès aux latrines et sanitaires Actuellement, 45% des habitants de Huayna Pasto Grande maison ont des latrines, ils ont été construits de manière rustique par les agriculteurs eux-mêmes.

Le logement Une grande partie des maisons sont dans des conditions insalubres, ce qui conduit à la présence de maladies. Il s’agit de constructions simples, avec des murs en adobe, avec de la boue et en pierres. Les toits faits en paille et certains sont faits de calamine. Les maisons sont petites, peu ensoleillées, mal aérées, Certaines maisons disposent d’une cour où les animaux comme des chiens, des lapins, des poules, des moutons, font leur besoin.

bolivia-4

La santé Huayna Pasto Grande dispose d’un centre de santé, un lieu visité par les habitants de la région et les régions environnantes.

L’éducation Huayna Pasto Grande dispose dune école.

La Langue La population bénéficiaire  a pour langue maternelle le Quechua, mais la langue officielle est le castillan (la grande majorité des habitants est bilingue).

La Religion La religion principale est le catholicisme romain (90%)

Les coutûmes Les populations de la région font des offrandes à la Pachamama ou la Terre-Mère pour lui demander le succès au travail, la culture, les affaires, l’étude, l’amour et d’autres.

Les revenus par famille Selon les enquêtes menées dans la région, il a été établi que le revenu annuel du ménage atteint 8,200 Bs.- (1 019 euros).

bolivia-6

LES OBJECTIFS PRINCIPAUX DU PROJET

Les objectifs spécifiques sont :

  • cultiver des légumes à haute valeur nutritionnelle et améliorer, par conséquent, les conditions de santé des bénéficiaires.
  • Profiter des ressources naturelles comme l’énergie solaire.
  • Respecter vie et l’équilibre des écosystèmes seront respectés.
  • Développer le cycle végétatif de différents légumes, qui ont un long cycle de croissance et qui ne poussent pas normalement dans cet environnement climatique; (exemple: tomate, concombre, salade)
  • Faire participer les femmes dans le processus de production de légumes et de commercialisation.
  • Lutter efficacement contre le froid qui règne dans la région, il est un obstacle à la bonne production de légumes.
  • Renforcer les connaissances agricoles des bénéficiaires sur la base de l’assistance technique appropriée à mener.
  • Limiter le phénomène d’exode rural et de favoriser, au contraire, le retour à la campagne et à la terre.
  • Favoriser un lien social entre les différentes familles, les autorités, des commerçants et des ingénieurs de la région.

LA TECHNIQUE 

Pour atteindre les objectifs du projet, les étapes suivantes doivent être suivies:

Les serres auront pour dimensions 12 x 4 mètres. Ce modèle est caractérisé par une surface transparente qui tire parti de la lumière du soleil entre le lever et le coucher du soleil.

De par sa construction, le modèle présente un plafond dans avec plan incliné, formé par une paroi latérale verticale inférieure et l’autre fournissant une pente pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie. Par les fonctionnalités introduites dans ce modèle, il est à noter que cette masse d’air permet une ventilation, de sorte qu’aucune des températures extrêmes qui peuvent nuire au développement des cultures ne reste présente.

Il est nécessaire d’implanter la serre à proximité d’une réserve d’eau pour faciliter l’irrigation (puit, récupération d’eau de pluie, rivière, etc.)

bolivia-5

LE BUDGET ET LA CONTRIBUTION D’UNIDOS

Le budget de ce projet s’élève à environ 9 100 €, dont voici la répartition :

  • Apport des bénéficiaires : 2 525.00 € pour la fabrication de briques en adobe (sable, terre, pierres, graviers)
  • Apport de SIAB : 2 295.00 € pour le payement du transport de matériel, la nourriture nécessaire aux ateliers de construction, le salaire d’un ingénieur pendant six mois permettant ainsi un contrôle phytosanitaire.
  • Apport d’UNIDOS : 4 330.00€ pour l’achat du matériel de construction et de semences de chou, tomate, radis, navets, etc.