Tournée en France de la pièce colombienne « Maria 19 : souvenir d’une histoire oubliée »

UNIDOS s’associe à la Compagnie L’Oiseau et la Plume, originaire de Cali en Colombie, pour vous présenter la pièce de théâtre « Maria 19 : Souvenir d’une histoire oubliée », pour une tournée en France en octobre 2017 : « L’Art au service de la Paix ».

Une pièce originale et sincère, pour aborder l’actualité

modele-affiche-utiliseeMaria 19 : Souvenir d’une histoire oubliée” est un projet qui a gagné, en 2016, le concours de Création de Théâtre et de Cirque initié par le Secrétariat à la Culture et au Tourisme de la Ville de Cali en Colombie. Son objectif premier est la retranscription et la mise en scène originale d’un fait historique, à travers l’exploration scénographique du conflit armé et le point de vue de la fille d’une femme victime de la guérilla. Le projet a pour objectif d’inciter le public à se souvenir du passé et se réapproprier la mémoire individuelle et collective.

La pièce se déroule dans deux endroits, en France et en Colombie. Elle commence avec une histoire d’amour entre une colombienne (Lina) et un jeune français, qui se rencontrent dans un train. L’intérêt montré par le jeune homme à propos de l’histoire famille de Lina permet à cette dernière de se plonger dans son passé, particulièrement celui de sa mère. Lina découvre des points communs et des contradictions qui existent entre le passé de sa maman et le sien. La mère de Lina a grandi dans un quartier marginalisé de Cali en Colombie. Lina, quant à elle, a grandi à proximité de Grenoble, dans un petit village de France.

Maria 19 parle de la femme, de l’épouse, de la mère et de la soignante. Il s’agit d’approcher l’héroïne de tous les jours, cette femme universelle qui est le pilier au sein des foyers, comme durant les guerres. La pièce reprend l’histoire de Maria, mère de l’auteure, qui a été blessée par une balle de fusil le 30 novembre 1985, lorsque l’armée colombienne décida de lancer l’opération “Cali, Noël propre”, dont l’objectif était de démanteler le groupe insurgé M19 (qui a inspiré le nom de la pièce, ndlr) du quartier de Siloé, situé en périphérie de Cali. Le journal El Caleño intitula son article : “Siloé, un quartier de Beyrouth à Cali”. Un journaliste écrivit : “Le hurlement des sirènes attira notre attention. Un photojournaliste se mit à courir. Une ambulance se mit à descendre rapidement la côte. Elle emmenait une jeune femme d’environ 25 ans. Elle présentait une blessure, de fusil semble-t-il. Elle avait l’air de souffrir et nous avons apprit sa mort, plus tard, à l’Hôpital Départemental.” Cette jeune femme est Maria Inmaculada.

16195198_1620586281581438_6828709549380324895_nLa mise en scène reprend cette histoire et la recontextualise depuis le point de vue de la fille de la victime, qui commence un voyage vers la mémoire et la découverte de sa propre histoire, à travers celle de sa mère.
Il s’agit d’un hommage aux personnes qui décidèrent d’être aimante et attentive aux autres, dédiant leur vie entière à ceux qui les entourent. Ici, la mère assiste son fils handicapé, ce qui pousse Lina à penser que sa mère a abandonné ses rêves pour se consacrer au petit dernier de la famille.
A travers les recherches que réalise la jeune fille, celle-ci découvre des histoires de victimes, mais également de bourreaux, ce qui lui permet de voir ces événements d’un point de vue humain, où victimes et coupables ont grandi dans la souffrance, recherchant une tranquillité au sein de laquelle ils n’ont pas peur de pardonner.

Le texte a été écrit à deux mains : la mère, qui a écrit une chronique sur les faits, et la fille, à partir de ses
propres expériences ainsi que ses recherches sur le sujet. D’abord, Lina a interrogé des membres de sa famille, présent le 30 novembre 1985. Puis, l’auteure a enquêté sur le mouvement M19, notamment en lisant Sème le vent et tu récolteras les tempêtes de Patricia Lara, ainsi qu’une thèse d’étude réalisée par Armand Gadrey, étudiant en Master Relations Internationales à la Sorbonne, à Paris. Enfin, Lina s’est rendue à Siloé pour interroger des habitants du quartier.


Un pont culturel entre la France et la Colombie, avec la parole et l’échange en ligne de mire.

16386877_1625628954410504_8228367427316473640_nC’est dans le cadre de cette collaboration entre la France et la Colombie que nous pensons qu’il est important de permettre à cette pièce d’être représentée en France. La pièce l’avantage qu’une partie se déroule en France et l’autre en Colombie. De plus l’auteure a une forte relation avec la France puisqu’elle y à grandit ses premières année, elle a ensuite continué ses études au Lycée Français Paul Valery de Cali, et y est retournée pour un semestre d’étude à la Nouvelle Sorbonne de Paris. L’oeuvre offrira au public français un point de vue différent sur le conflit colombien, plus intime et moins général que celui qu’on peut voir parfois dans les médias. C’est une histoire réelle, écrite et jouée par les personnes qui l’ont vécue où domine la relation mère-fille, l’importance de la mémoire et de reconnaitre l’histoire de nos ancêtres, afin qu’elle devienne une partie l’histoire universelle. L’intérêt de l’oeuvre est d’être allié à un espace de sociabilisation et de débat à la fin de la pièce. On pourra alors mettre en lumière le thème abordé dans la pièce, en partageant les expériences et connaissances du public, et creuser le point de vue du public français sur le processus de paix, le conflit armé et le rôle de l’art dans la reconstruction d’après conflit.

16195883_1622579394715460_4492480816244005049_nMARIA 19 : SOUVENIR D’UNE HISTOIRE OUBLIÉE

De Lina Maria Ramirez

Avec Lina Maria Ramirez et Maria Inmaculada Lopez

Calendrier des représentations :

affiche-macondo-final

Rendez-vous à Lille pour une unique représentation !

L’Oiseau et la Plume atterrissent au Bar Culturel Macondo pour l’unique représentation prévue à Lille. Le Macondo nous ouvre exceptionnellement ses portes un dimanche soir pour vous plonger dans l’ambiance et le contexte colombien. Les 35 places sont vendues au prix unique de 5.00 € et vous pourrez vous restaurez sur place. Nous accompagnerons la représentation d’une vente d’artisanat colombien.

Dimanche 8 octobre – 19h00
5.00 € – Tarif unique
Bar Culturel Macondo – 37 rue des Postes, 59000 LILLE
Réservation obligatoire par mail ou téléphone :
loiseauetlaplume@gmail.com – 06.43.78.30.32

maria19-1

A Lyon, le Théâtre de l’Uchronie nous ouvre ses portes !

Du 11 au 21 octobre 2017, le Théâtre indépendant L’Uchronie nous accueille pour huit représentations, l’occasion de promouvoir le travail de la troupe et de notre association auprès du public lyonnais. Le Théâtre de L’Uchronie défend des créations contemporaines qui font appel à l’imaginaire, aux réflexions sur
l’homme au travers du temps et de l’histoire. Une évolution moderne des contes philosophiques qui allient la
petite histoire avec l’histoire de nos mythologies humaines.
L’Uchronie est un théâtre de quartier, lieu de proximité qui défend une exigence artistique et une ouverture à tous les publics, avec des formes rassemblant une esthétique de la diversité, des univers éclectiques, poétiques, contemporains, narratifs et philosophiques.

Du 11 au 14 octobre et du 18 au 21 octobre 2017 – 20h30
Théâtre de L’Uchronie, 19 rue de Marseille 69007 LYON
TARIF PLEIN : 15.00 €
TARIF REDUIT : 10.00 €
Informations et réservations : 04.37.65.81.61 – resa@theatredeluchronie.fr
www.theatredeluchronie.fr

Agenda

Dimanche 08/10 – 19h30 : Bar Culturel Macondo, 37 rue des Postes 59000 LILLE

Mercredi 11/10 – 20h30 : Théâtre de L’Uchronie, 19 rue de Marseille 69007 LYON

Jeudi 12/10 – 20h30 : Théâtre de L’Uchronie, 19 rue de Marseille 69007 LYON

Vendredi 13/10 – 20h30 : Théâtre de L’Uchronie, 19 rue de Marseille 69007 LYON

Samedi 14/10 – 20h30 : Théâtre de L’Uchronie, 19 rue de Marseille 69007 LYON

Mercredi 18/10 – 20h30 : Théâtre de L’Uchronie, 19 rue de Marseille 69007 LYON

Jeudi 19/10 – 20h30 : Théâtre de L’Uchronie, 19 rue de Marseille 69007 LYON

Vendredi 20/10 – 20h30 : Théâtre de L’Uchronie, 19 rue de Marseille 69007 LYON

Samedi 21/10 – 20h30 : Théâtre de L’Uchronie, 19 rue de Marseille 69007 LYON

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

16602740_1630826207224112_4947609857951596871_nLA COMPAGNIE L’OISEAU ET LA PLUME

La fondation théâtrale L’Oiseau et la Plume est un groupe de théâtre créé en 2016 par Lina Maria Ramirez, et qui se consacre au montage des pièces écrites par sa fondatrice. Les objectifs artistiques de la troupe se focalisent sur la création d’oeuvres traitants de problématiques sociales en Colombie et cherchent, à travers un langage commun, à faire en sorte que le public s’identifie aux personnages et à la pièce à laquelle il assiste.
La troupe est composée de Danny Posso, diplômé de la Licence d’Art Dramatique de l’Université del Valle (Cali, Colombie) et de Julián Mauricio Gómez, professeur de Théâtre et de Réalisation de l’Université del Valle.
Les membres de L’Oiseau et la Plume recherchent constamment à retranscrire leurs propres histoires sous la forme d’une pièce. C’est pour cette raison que la troupe travaille avec des acteurs qui, à l’origine, n’en sont pas, en explorant scéniquement leurs facultés artistiques. L’Oiseau et la Plume cherche à créer des oeuvres qui bâtissent un pont culturel entre la France et la Colombie, les deux pays ayant été très influents dans le développement artistique de la fondatrice, Lina Maria Ramirez.
Actuellement, la troupe travaille en parallèle sur l’écriture du texte, Le Silence d’Alejandro, une histoire qui aborde la relation qu’a Elena avec son frère Alejandro, un enfant souffrant de paralysie cérébrale.

Contact : loiseauetlaplume@gmail.com